Les soleils de septembre (extrait)

Auguste LACAUSSADE  (1815-1897)

Poète français extrêmement brillant. Fruit de l’union libre entre un avocat de grande famille et une métisse, il est ce qu’on appelle à l’époque un « quarteron », ayant un quart de sang de couleur, statut qui le marquera profondément et influencera toute sa vie.

 
 

[...] La mousse est sans parfum, les herbes sans mollesse ;
Le jonc sur les étangs se penche soucieux ;
Le soleil, qui pâlit, d’une tiède tristesse
Emplit au loin la plaine et les monts et les cieux.

Les jours s’abrègent ; l’eau qui court dans la vallée
N’a plus ces joyeux bruits qui réjouissaient l’air :
Il semble que la terre, et frileuse et voilée,
Dans ses premiers frissons sente arriver l’hiver.[...]

 

Auguste LACAUSSADE  (1815-1897)

 

Photo en provenance du Web

 

 

 

 
 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2018